ré-apprivoiser le « monde extérieur »

Durant le confinement, les équipes du SAVS et SAMSAH ont maintenu un lien relationnel très fort et quotidien avec tous ses usagers. Des appels téléphoniques pleins de surprises et de saveurs ont émaillé cette période. Les conversations ont été plus ou moins longues, avec de part et d’autre un échange autour de l’actualité médiatique mais aussi personnelle et familiale.

Des visites à domicile ont complété les interactions lorsque cela s’est avéré nécessaire. Des accompagnements spécifiques hors du domicile ont été programmées pour aider à franchir cette épreuve du confinement, dans le respect des gestes barrières. Sans oublier les distributions régulières de masques au domicile de chacun.

L’étape d’après, avec le déconfinement, a donné lieu à des retrouvailles concrètes quelquefois étonnantes avec des chevelures et des barbes inédites. La priorité pour certains a été de prendre rendez-vous chez le coiffeur. Pour d’autres ré-apprivoiser le « monde extérieur », avec le port du masque notamment et toutes les précautions à prendre, s’est révélé plus anxiogène.

Tout cela a nécessité, et nécessite encore, un accompagnement personnalisé et individualisé, dans la ré-assurance pour la reprise la plus sereine possible d’une vie quotidienne « normale ».

Pour R.  l’impression d’ « être en prison » perdure encore, pensant que la distanciation matérialisée par un marquage au sol dans les magasins, induit qu’on ne peut avancer que d’un mètre à la fois.

L’ensemble des personnes que nous accompagnons a été ravi de revoir « en vrai »

Les professionnels ont pu expérimenter d’autres manières de mener leur mission d’accompagnement, de pratiquer : par le télétravail, la vie au Foyer et les turpitudes des réunions Zoom 😊 Mais au final… même avec tous les efforts consentis pour maintenir le lien, rien ne vaut un contact « en direct » avec des yeux qui pétillent et le sourire que l’on devine sous le masque toujours de rigueur pour la protection de tous.

Les équipes SAMSAH et SAVS

Sylvia, Sylvie, Sandrine, Patricia, Margot, Carole, Dr Jean

By |2020-07-29T14:52:12+00:00juillet 29th, 2020|Vie de l'APHVN|