Déconfinement, l’interview choc des résidents du Foyer d’hébergement !

-> Luis : « Je suis content de pouvoir aller au Super U, revoir ma copine à Enchenberg de revoir mes amis au travail, ça me stresse de devoir encore porter le masque dehors. Je préfère cette période à avant le confinement car il y a moins de monde au self le midi ».

-> Cédric : « Le confinement était très contraignant, je suis content de pouvoir contrôler à nouveau mes achats (pendant le confinement c’étaient les éducateurs), je peux refaire mon sport à la salle. Je suis protégé par le masque durant mes sorties ».

-> Amélie : « C’était trop bien, j’ai pu faire mes achats et aller chez ma mère, me promener… J’étouffe avec le masque par contre. Les règles à respecter sont bien mais difficiles (masque, distanciation…). Je tenais à dire merci aux infirmières. »

-> Brandon : « Bien mais le masque est gênant toujours, je suis content de faire des sorties et mes courses, j’adore retrouver mes amis en bas. En ce moment il fait chaud et on ne sait pas si on peut aller à la piscine ».

-> Manon : «  Je suis contente de retrouver mon copain et de revenir au foyer après ces longs mois d’absence, le masque reste une contrainte. Je suis contente comme tous les autres de pouvoir faire mes courses. Par contre il y a beaucoup de monde dans les magasins. Il y a moins de stress depuis le déconfinement, travailler un jour sur deux est appréciable ».

-> Florian : « Ça s’est bien passé, plus de liberté, je suis content de voir ma maman, j’étais content d’acheter le stadium de mes toupies au JouetClub, ce qui est bien c’est que le déconfinement est progressif sinon tout le monde aurait le COVID. Ce qui est négatif c’est que le marché aux puces n’est pas ouvert ».

-> Elisabeth : « L’attente était longue, j’avais hâte de sortir et faire mes courses, j’ai pu aller chez ma sœur, il y a un peu d’apaisement. Il y avait des gens sans masque c’était choquant. Mon copain me rend souvent visite ! ».

-> Christiane : « Porter un masque n’est pas contraignant mais il se casse des fois. Cela me choque aussi que certaines personnes n’en portent pas. J’ai pu voir ma mère et faire mes courses. On a pu commander tartes flambées, et aller à la pâtisserie à Niederbronn ! »

D’autres résidents et professionnels du Foyer d’Hébergement ont ressenti durant cette période de confinement une certaine « surprotection », nécessaire et incontournable vu le contexte. Le déconfinement est arrivé non sans une grande appréhension mais, déconfinement rimait aussi avec libertés retrouvées, un moment malgré tout très attendu de tous !

Confinement total, déconfinement partiel puis total, une période inédite pour les personnes accompagnées, leurs familles et tous les professionnels. Nous avons découvert de nouvelles façons de pratiquer, d’accompagner, soutenir, nous avons innové !

Nous retenons de cette parenthèse dans nos vies de bonnes et moins bonnes choses, et notamment d’avoir re-découvert une précieuse solidarité entre tous et une forte bienveillance les uns vis-à-vis des autres… lesquelles parfois nous manquent ou dont on oublie d’apprécier la valeur…

L’équipe du Foyer d’hébergement d’Ingwiller

By |2020-07-29T15:00:20+00:00juillet 29th, 2020|Vie de l'APHVN|